@FRINGEANDFRANGE

  • Bumpbumpidou 💋 #21weeks 📸 @cgstreetstyle
  • Little Miss Romy and her favorite thing : bags 👜
Son très mignon sac à dos est une jolie opportunité d’aider les enfants dans le besoin : @jojofactory s’associe à @comptines.asso, l’association fondée par @emiliebrunette pour équiper les familles de jeunes enfants dans la nécessité, et 100% des fonds recueillis par cette collection capsule sont reversés à l’asso. Bravo ! 👏🏼🌞 Pour donner les petites affaires dont vous ne vous servez plus, rendez-vous sur le compte @comptines.asso pour plus d’info ! 📸 @cgstreetstyle
  • Bare legs, I couldn’t wait for spring. 🤷‍♀️🌸 J’ai deux jours d’avance sur le printemps, les jambes nues, dans la rue.. 📸 @cgstreetstyle
  • From the archives: August 2018, NYC, @jackswifefreda, and the cutest 11 months old baby who was so happy to be here 🥰🧡 #lesvoyagescestlavie
  • Ce matin, j’ai reçu un message qui m’a chamboulé. Une jeune femme, comme moi, qui rencontrait des difficultés pour avoir son deuxième enfant. Après un an de FIV, l’heureuse nouvelle... et une mauvaise qui brise tout 3 mois plus tard. À la même période, elle voit sur Instagram l’annonce de ma grossesse et de désabonne de mon compte, pour ne pas avoir à subir ce ventre, mon ventre, qui grossit au fil de mes posts. Ce ventre dont je suis si fière. 
Aujourd’hui, elle est revenue, quelque part cicatrisée, avec cette envie de me suivre et de me voir comme un rappel que très bientôt elle sera à son tour fière de prendre son corps changeant en photo.
Lire ça, ça m’a bouleversé, et replongé des mois en arrière. Et je me suis rappelé que ça n’était pas si vieux finalement, que l’histoire contée dans ce fameux podcast de @bliss.stories, mon « coming-out » de maman FIV qui m’a fait tant de bien était encore actuelle, et que cette fois encore j’avais raison d’être fière de mon corps. 
Cette nouvelle grossesse est encore un joli miracle, même si le chemin a été différent que celui combattu pour avoir Romy. Il n’en a pas été moins tumultueux, seulement plus court. 
1 TEC, 3 mois d’injections intramusculaires et des montagnes de médicaments. Mais toujours un amour infini pour ce petit être, notre fils, qui sera bientôt parmi nous. 🧡 Rendez-vous dans le lien en bio pour lire la suite... 📸 @cgstreetstyle
  • Hello little kicker, hello beginning of the 6th month ! 👶🏼🐣🧡 #fringeandbump2
  • This view, everyday : D-28 🙏🏼
Une photo de Biarritz pour vous dire qu’un nouvel article décoration est en ligne sur le blog ! Je vous partage mes planches d’inspirations pour aménager notre nouvelle maison, l’Aventure. Si l’idée vous plaît, je vous invite à suivre pas à pas tout notre process d’emménagement. Le lien direct est en bio ! 🏄🏼‍♀️🌊 #laventurefringeandfrange
  • Heavy dose of happiness with this little flower, from me to you 🌻
Wearing the most beautiful dress found on @smallable_store ! Les nouvelles collections qui sentent bon le printemps sont en ligne sur #smallable, alors j’ai fait le plein de petites tenues ensoleillées pour Romy ! Voici ma petite fleur qui donne le sourire à tout le monde 🌻 📸 @cgstreetstyle

Follow Me!

FRINGE&FRANGE The Brand – How our fedoras are made !

En décembre 2017, je me lançais dans la grande aventure de développer ma propre marque de chapeaux.
A la base de cette idée, la terrible envie de créer quelque chose qui me correspondrait à 100%, et l’accessoire qui ne cessait de me venir à l’esprit, c’était celui que je connaissais le mieux, que je portais tous les jours, celui qui faisait finalement partie de mon identité : le fédora.

Ce ne fut pas un travail simple : si je savais exactement ce que je voulais, je n’avais AUCUNE idée de la façon de le faire. Je n’ai pas une formation commerciale, je suis une communicante, alors parler production, coûts, logistique, etc… c’était très loin de ma zone de confort.

Dans les coulisses de ma marque de chapeaux
@fringeandfrangethebrand

FRINGE&FRANGE the brand

J’ai cherché pendant des mois comment procéder. Je voulais des chapeaux de qualité, mais également pouvoir vous les proposer à un prix raisonnable. Aller les acheter aux USA était ma première idée, comme c’est une production commune là bas. Mais le prix de vente final, une fois les taxes d’export comptabilisées, explosait tout les compteurs.
La chapellerie en France est un métier qui se perd… Mais il reste des perles rares, des artisans, qui ne demandent qu’à être trouvés. J’ai trouvé les miens par la magie des réseaux sociaux. J’ai, sur un coup de poker, annoncé le lancement de ma marque sur Instagram. J’avais une piste pour la production, mais je n’en étais pas satisfaite à 100%, mais c’était toujours mieux que rien. Mais après avoir posté mon petit texte sur mon compte @fringeandfrange, une petite fée m’a contactée. Elle était justement en stage dans une société, qui commercialise sa propre marque de chapeau (Le Béret des Français), mais qui travaille également en direct, quotidiennement, avec une chapellerie française, qui prend des commandes pour des clients comme moi ! Après avoir discuté, montré mes idées, choisi mes matières et réalisé des prototypes, c’était parti ! FRINGE&FRANGE, la marque, pouvait voir le jour !

Comment sont fabriqués les fédoras FRINGE&FRANGE ?

Le processus pour créer nos fédoras est passionnant. Les artisans qui se chargent de manipuler les machines plus vieilles que nous, ont une maîtrise incroyable des matières, des températures…
Je me suis rendue à la chapellerie avec Claire derrière son objectif pour tenter de vous percer les secrets de ces produits que je suis si fière de vous proposer par la suite.

3. Les finitions

Place ensuite aux finitions. Il faut découper, à la main, chaque bords des chapeaux pour qu’ils soient à la longueur désirée.
Il faut ensuite coudre à l’intérieur du chapeau le ruban de réglage que nous plaçons de façon à ce que vous puissiez ajuster votre fédora à votre tour de tête. Place ensuite aux étiquettes.

Les bords sont enfin repassés pour être plats et réguliers.

La dernière étape n’a pas lieu à la chapellerie mais chez notre couturière, Julie : les rubans brodés ! Julie les fait tous, et nous les plaçons ensuite sur les chapeaux avant de vous les envoyer.

Découvrez nos collections

Et voici comment sont fabriqués nos chapeaux FRINGE&FRANGE !
On est très fiers de les voir naître ici, et j’espère que connaître un bout de leur histoire vous donnera envie de la continuer sur vos têtes en toutes saisons.

Les prochaines collections vous réservent de belles surprises alors pour ne rien manquer, suivez-nous sur Instagram : @fringeandfrange & @fringeandfrangethebrand !

Des questions ? Posez-les nous en commentaires ci-dessous ou écrivez-nous à l’adresse : Sales@fringeandfrange.com
Vous souhaitez devenir revendeur ? Parlez-nous de votre projet : Sales@fringeandfrange.com

Merci pour votre soutien !

Photos – Claire Guillon @cgstreetstyle

One Comment

  • Flora

    C’est vraiment ultra interessant comme article!! J’adore regarder ce genre de reportage sur comment on fait des chaussures, des chapeaux, de la lingerie etc & encore plus quand c’est encore fait en France! Je ne comprends pas comment tout a pu être délocalisé à ce point dans un pays comme le notre où on était un peu les rois dans ces domaines.
    Effectivement ça a un cout à l’achat mais c’est aussi ce qui nous donne du travail & qui fait marcher l’économie du pays.
    Alors quand je porte un chapeau de ta marque je ne peux que marcher la tête haute!
    J’ai hâte de voir la prochaine collection. J’avoue rêver de motif navajo, je croise les doigts!

Post A Comment

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer